#Chatbot

10 bonnes raisons d’adopter un chatbot Ask Mona pour son institution

10 bonnes raisons d’adopter un chatbot Ask Mona pour son institution

Il existe beaucoup d’idées reçues sur les chatbots. On entend souvent dire que…

  • L’intelligence artificielle va remplacer les humains ;
  • Les chatbots sont intrusifs ;
  • Ces agents conversationnels ne reflètent pas le contact humain.

Bon, c’est compréhensible. Ces petits agents conversationnels sont ultra performants et innovants, ce qui peut être assez effrayant.

Pourtant, selon une enquête menée par Netomi, plus d’1,4 milliard de personnes utilisent les chatbots à travers le globe. Intriguant, non ?

Le chatbot est donc devenu un incontournable aujourd’hui. C’est qu’il doit bien avoir des avantages !

Alors avec notre équipe, nous vous avons concocté une compilation des 10 bonnes raisons d’adopter un chatbot pour votre institution.

1. Faites gagner du temps…à tout le monde !

Avant de se rendre quelque part, nous nous sommes déjà tous questionnés sur les horaires d’ouverture, ou encore les modalités d’accessibilité. Et lorsque nous cherchons ce type d’informations sur un site internet, nous ne savons pas toujours où aller. Il arrive aussi que les informations ne soient pas à jour, ou encore qu’elles soient compliquées à dénicher.

Vous aussi, vos visiteurs ne parviennent pas à trouver vos informations pratiques facilement ?

Faites-leur gagner du temps : automatisez les réponses aux informations pratiques à travers un chatbot. 2 clics et quelques secondes suffiront pour obtenir l’information désirée grâce à ce robot intelligent !

Testez-le par vous-même. Posez la question suivante à Adam, le chatbot du musée de Cluny : “Le musée est-il ouvert pendant les jours fériés ?”

Mais les visiteurs ne seront pas les seuls impactés par la mise en place de cet outil. Il vous permettra aussi de gagner du temps en interne. Comment ? Vos équipes d’accueil auront ainsi moins de demandes à traiter. À la place, elles pourront se concentrer sur des demandes plus complexes, ou sur d’autres tâches à forte valeur ajoutée pour votre musée.

Et nous en avons la preuve ! Récemment, l’équipe du Château Vaux-le-Vicomte nous a confirmé avoir complètement arrêté son standard téléphonique trois mois après le lancement de Jean de la Fontaine, leur chatbot. Impressionnant, non ?

2. Soyez disponible 24/7

En plus de devoir trouver les réponses à leurs questions, les visiteurs ne cherchent pas forcément de renseignements entre 10h00 et 18h00. Ni lors des jours d’ouvertures !

Pour pallier cela, il suffit d’une chose : un assistant virtuel qui s’ouvre automatiquement sur votre site internet, et qui est disponible 7 jours sur 7 et à toute heure. Ce que, malgré toute la bonne volonté du monde, vos équipes ne pourront pas faire…Comme ce dispositif regroupe toutes les informations essentielles à vos publics, il peut même aller jusqu’à remplacer votre site web !

En développant votre agent conversationnel avec nous, votre institutions sera en capacité de répondre instantanément et 24/7 à toutes les demandes de vos publics.

3. Adressez-vous à tous les publics avec un même outil

”Les chatbots c’est pour les jeunes, la prise en main est trop difficile pour les personnes âgées”.

Faux. Encore une belle idée reçue !

Chez Ask Mona, l’accessibilité fait partie de nos priorités. En proposant une ergonomie simple et accessible sur n’importe quel support : un téléphone, une tablette, un ordinateur, nous touchons un public très large.

Pour aller plus loin et accompagner vos publics au mieux, nous développons par exemple des tutoriels à inclure dans le chatbot. Pour accompagner les visiteurs du Centre Pompidou, notre équipe à réalisé un tutoriel pour expliquer comment fonctionne l’expérience de reconnaissance visuelle. De cette manière, chaque audience (familles, jeunes publics, personnes âgées…) peut naviguer de manière intuitive à travers le chatbot !

Vous êtes encore sceptiques ? Admirez le travail !

4. Mettez votre programmation en avant

Vous vous donnez corps et âmes pour proposer à vos publics la meilleure expérience possible. Vous avez une super programmation, mais vous ne trouvez pas de bon canal pour mettre tout votre travail en avant ?

Ne cherchez plus, le chatbot est l’outil parfait pour mettre votre programmation en valeur. Grâce à un système de carrousel, vos événements seront plus visibles et attiseront la curiosité du public. L’utilisateur peut facilement naviguer et obtenir les informations importantes sur chaque exposition, chaque spectacle ou chaque manifestation.

Mais des images valent mieux que des mots !

Jetez un coup d’œil à la programmation proposée par la cheffe d’orchestre de la Philharmonie de Paris. Le chatbot propose aux futurs visiteurs de procéder par un système de filtre.

Le chatbot de la Philharmonie de Paris met en avant la programmation

Ou encore celle présentée par Twelvy, le chatbot de la Fondation Louis Vuitton.

Chatbot de la Fondation Louis Vuitton

5. Diffusez vos contenus de manière originale

Vos contenus n’obtiennent pas assez de vues et d’engagement ? Pourtant, vous y avez investi du temps.

Pas de panique, le chatbot est un dispositif idéal pour partager vos contenus déjà produits. Vous pourrez ainsi les réutiliser à l’infini !

Surtout, cela vous permet de les proposer à la bonne personne, au bon moment.

Et nous pouvons vous donner un exemple concret ! Le chatbot que nous avons développé avec le Centre Pompidou est un véritable hub de contenu. Une fois lancé dans l’expérience avec Tubo, le visiteur se voit proposer différents formats de contenu en rapport avec les oeuvres : vidéos, images, podcasts. Ces ressources sont toutes issues des productions de l’institution. Le public est libre de choisir le format qui lui convient le mieux.

On vous en dit plus sur comment donner une seconde vie à vos contenus à travers un chatbot.

6. Découvrez ce que vos visiteurs pensent de vous en temps réel

Vous vous demandez souvent ce que pensent réellement le public, au moment où ils foulent les couloirs de votre institution ? Vous faites bien, car c’est une information clé pour améliorer l’expérience visiteurs !

Fini les longs formulaires à la fin d’une exposition, qui d’ailleurs sont très peu remplis par les visiteurs : place au chatbot !

D’une part, vous aurez un accès en temps réel aux retours de vos utilisateurs. Votre back-office vous permettra de collecter des données précieuses sur vos publics en toute autonomie. Et pas d’inquiétude, vous serez accompagnés pour prendre cet outil en main !

D’autre part, vous bénéficiez de rapports complets préparés par notre équipe. Grâce à ces analyses des données, vous pourrez connaître les points bloquants et les points forts de votre structure. Voici un exemple de rapport réalisé par Chloé, notre chargée du suivi et de l’analyse des solutions Ask Mona.

7. Créez un canal personnalisé et attirant pour le public

Votre site ne reflète peut-être pas tout à fait l’image que vous auriez envie de lui donner.

Or, vous cherchez à attirer un public plus jeune. Heureusement, il existe d’autres canaux pour cela ! On pense souvent aux réseaux sociaux, qui sont très prisés par cette tranche d’âge.

Mais avez-vous déjà pensé à un chatbot ? Un agent conversationnel façonné à l’image de votre institution et 100% personnalisable, au travers duquel vous pourrez engager tous les publics, des plus jeunes au moins jeunes ?

Dans les conversations avec les chatbots, 1 question sur 3 est considérée comme “hors périmètre”. Cela signifie qu’une grande partie des utilisateurs pose des questions autour de la personnalité du chatbot et non sur les informations pratiques par exemple. C’est notamment pour cette raison que développer une identité propre à votre chatbot est important. En attribuant un ton éditorial et une histoire à votre dispositif, vos publics auront envie d’aller plus loin avec vous !

Pour voir ce que ça donne, on vous conseille d’aller discuter avec Bonne de Bourbon, le chatbot du château de Chillon…ça vaut le détour !

8. Rayonnez en tant qu’institution innovante

Le secteur culturel a plusieurs fois fait preuve d’excellence en terme d’innovation numérique et, régulièrement, le ministère de la Culture met en valeur les différentes innovations proposées par les institutions.

Alors pourquoi pas vous ? Adoptez un projet innovant, Ask Mona vous accompagne ! Tous nos chatbots fonctionnent grâce à des algorithmes d’intelligence artificielle, ils sont basés sur une technologie d’avenir.

Vous l’aurez peut-être compris, l’accompagnement fait partie de nos priorités. Nous sommes présents à chaque étape de la production du projet : de sa conception, à la mise en ligne et jusqu’à sa promotion. Si vous ne le saviez pas, nous pouvons vous soutenir dans les processus de réponse d’appels à projets dans le cadre d’innovation du secteur culturel (on vous en parle dans notre article sur comment financer votre chatbot 🤫).

9. Proposez un outil apprécié des visiteurs

Selon une étude réalisée par Hubspot, plus d’une personne sur 2 (57%) déclare apprécier “les chatbots pour leur instantanéité et leur capacité à transmettre des informations”.

Et nos compagnons virtuels ne font pas exception ! Nous recevons souvent des messages de la part des utilisateurs. Nous vous laissons quelques retours…

Le chatbot, un outil apprécié par les visiteurs

Et oui, nos petits robots conversationnels ont la tchatche. Si vous voulez connaître le top 5 des meilleures répliques de chatbots d’institutions culturelles, c’est par ici !

10. Rencontrez l’équipe Ask Mona

Selon nous, 9 raisons suffisent. Nous étions même convaincus dès le 3ème point…Mais nous aimons bien les comptes ronds ! Et surtout, notre équipe adore prendre le temps de discuter avec vous pour mieux cerner vos besoins.

Alors, nous n’avons pas trouvé mieux que de vous inviter à nous contacter pour découvrir l’ultime raison… d’adopter un chatbot pour votre institution culturelle !

Ah oui, et ça c’est nous :

Equipe Ask Mona